Masque Mbuya Mbangu Pende - VENDU

Si ce masque est célèbre, c'est aussi parce que l'on s'est beaucoup interrogé sur les apports de l'art nègre à la peinture de Picasso.


Chez les Pende centraux, la danse du Mbangu évoquait l'épileptique et servait d'une certaine façon aux individus à reconsidérer leur attitude face à leurs propres malheurs mais aussi face à la maladie d'autrui.
Sa chanson était :
Ne te moque pas de ton voisin
Ne ris pas de ton frère
Les sorciers l'ont ensorcelé
(source : Z.S Strother Inventing Masks)
Chassé par les sorciers; il l'était mais il semble qu'il fut aussi chasseur. Par sa danse, il évoquait son désir de poursuivre ces sorciers et de nuire à ceux qui lui avaient causé du mal...
Combat contre la maladie, opposition des couleurs blanches et noires dans cette face déformée.

Ce masque africain représente la maladie. Il fait partie des Mbuya et est de type Mbangu. Il a une déformation manifeste du faciès et le jeu de couleurs représente lui aussi la maladie.
Ces masques apparaissent au cours de festivités destinées à faire prendre conscience au spectateur des impacts de la maladie et en particulier de l'épilepsie qui tord les traits.
La pastille présente sur le haut du masque illustre vraisemblablement les stigmates de la variole.

Vendu
Faire une offre

Votre offre est envoyée.

Your Offer is accepted, please check your inbox.

  •     *Champs requis

Chargement

favorite Ajouter à ma liste d'envies

Vous devez être connecté à votre compte client
00557

Fiche technique

Datation présumée
1ère moitié XXème
Ethnie
Pende / Bapende
Matière(s)
Bois, raphia
Pays
République démocratique du Congo
Provenance
Collection d'art tribal Belgique
État général
Excellent