Statues de jumeaux Ere Ibeji Yoruba

295,00 €

Les Ibedji et le culte des jumeaux dans l'art africain traditionnel

Au Nigéria, par le passé, la naissance de jumeaux était un signe néfaste accompagné de nombreuses superstitions, dont la plus tragique était que la mère avait été infidèle et que cette naissance gémellaire était le fait de deux pères, ce qui aboutissait au meurtre de la mère et de ses jumeaux. Sachant qu'en pays Yoruba, il est compté 1 naissance gémellaire toutes les 22 naissances (1 sur 80 dans le reste du monde...) l'assassinat systématique des jumeaux et de leur mère ne favorisait pas la croissance démographique.  Cette attitude changea brutalement dans la première moitié du XIX° siècle. 

De nos jours, à leur naissance, on leur associe des pouvoirs surnaturels. Ils sont capables d'apporter le bonheur, la santé, et la prospérité dans leurs familles. On doit les traiter avec respect et considération.  Ils sont une seule âme et si l'un meurt, l'autre est en danger car l'âme est déséquilibrée. De grands malheurs peuvent atteindre la famille. Il faut rétablir cet équilibre en faisant sculpter un Ibeji qui sera le siège physique de l'âme du défunt. 

L'Ibeji est donc le gardien de l’âme du jumeau mort. Pour cette raison il est traité avec les mêmes soins attentionnés que le jumeau vivant. Lorsque, par exemple, la mère allaite le jumeau vivant, L’Ibeji est aussi positionné à l'autre sein ; lorsque l'enfant est nettoyé et lavé, l’Ibeji est lavé de même et enduit par la suite avec une masse rougeâtre, appelée Camwood, qui est un mélange de bois rouge broyé et d'huile de palmier.  La mère va s'occuper des Ibeji, les laver, nourrir, soigner, les porter dans son dos lors de fêtes ou de visites à la famille, et garder les statuettes près de son lit pendant les premières années.

Faire une offre

Votre offre est envoyée.

Your Offer is accepted, please check your inbox.

  •     *Champs requis

Chargement

favorite Ajouter à ma liste d'envies

Vous devez être connecté à votre compte client
Frais de port
00182

Fiche technique

Datation présumée
Milieu XXème siècle
Dimensions
31 x 8 cm
Ethnie
Yoruba
Matière(s)
Bois
Pays
Nigéria
Provenance
Collection d'art tribal France

Vous aimerez aussi