Ofika hanged figure of the Lilwa - Mbole - D. R. Congo
  • Ofika hanged figure of the Lilwa - Mbole - D. R. Congo
  • Ofika hanged figure of the Lilwa - Mbole - D. R. Congo
  • Ofika hanged figure of the Lilwa - Mbole - D. R. Congo
  • Ofika hanged figure of the Lilwa - Mbole - D. R. Congo
  • Ofika hanged figure of the Lilwa - Mbole - D. R. Congo
  • Ofika hanged figure of the Lilwa - Mbole - D. R. Congo
  • Ofika hanged figure of the Lilwa - Mbole - D. R. Congo
  • Ofika hanged figure of the Lilwa - Mbole - D. R. Congo

Statue de pendu Ofika Mbole

135,00 €

La représentation du pendu Ofika dans l'art africain

Statue africain en pied représentant un homme au dos courbé et aux jambes minces et ballantes ; l'ensemble donne l'impression que nous avons affaire à un corps affaissé d'un pendu. Le visage concave cordiforme, les jambes et les bras minces aux doigts et aux orteils esquissés, ainsi que la raideur de l'ensemble sont des traits stylistiques caractéristiques de certaines sculptures en bois lega.

La position saisissante des bras tordus étendus en avant rappelle certaines figures ancestrales de groupes incorporés aux Bembe. Ce type de sculptures - unique, mais bien connu - appartient aux initiés de rang élevé de la société Lilwa des Mbole. Cette société hiérarchisée présente de nombreux traits communs, que ce soit au niveau de l'organisation, du rituel et de la structure, avec la société Bwami des Lega ; le système d'initiation est cependant plus simple et ne nécessite pas la quantité d'oeuvres d'art qu'on trouve à certains niveaux du Bwami. En réalité, les principales oeuvres sculptées que nous connaissons des Mbole sont des masques et des figurines du type illustré ici.

Comme les sociétés Bukota et Bwami des Metoko, des Lengola, des Lega et des Bembe, la société Lilwa remplit des fonctions rituelles, éducatives, juridiques, sociales, politiques et économiques ; une philosophie morale très élaborée sous-tend les rites. Les célèbres sculptures stylisées et polychromes (Ofika) représentent des pendus exécutés pour avoir transgressé les lois du Lilwa et l'ordre public ; elles peuvent éventuellement représenter des victimes sacrificielles. Elles font également référence à une coutume précédent l'enterrement des initiés de grade supérieur de la société Lilwa, dont les corps étaient suspendus à une poutre de leur maison de manière à en récolter les fluides, lesquels étaient alors utilisés pendant le rituel d'aspersion du successeur (méthode destinée à transmettre la force vitale d'une personne à une autre). Ces figurines ne sont exposées et interprétées que lors des rites de passage et lors de certaines situations critiques (par exemple, en cas de mauvaise chasse, de conflits entre groupes sociaux, de prestation de serment).

Faire une offre

Votre offre est envoyée.

Your Offer is accepted, please check your inbox.

  •     *Champs requis

Chargement

favorite Ajouter à ma liste d'envies

Vous devez être connecté à votre compte client
Frais de port
00088

Fiche technique

Datation présumée
Milieu XXème siècle
Dimensions
32 x 10 cm
Ethnie
Mbole
Matière(s)
Bois
Pays
République démocratique du Congo
Provenance
Collection d'art tribal Belgique

Vous aimerez aussi