Cimier Idoma Nigéria - VENDU

Ce cimier africain à la beauté et à l’iconographie singulières, s’inscrit dans un corpus aussi remarquable que restreint. Le plus souvent janiformes et parfois surmontés d’oiseaux, les plus exceptionnels d’entre eux présentent une composition à quatre ou six visages. 

Dans l’avenir et dans le passé », François Neyt voit dans la multiplicité des visages « l’ubiquité de l’esprit du masque à qui rien ne peut échapper » (Neyt, Les Arts de la Benué aux racines des traditions, 1985, p. 129). Elles s’apparentent, à cet égard, aux emblématiques statues Sakimatwematwe des Lega. Leur dénomination, ungulali (flûte), rappelle le son de l’instrument qui annonçait l’arrivée des danseurs coiffés de ces cimiers, lors des funérailles de notables et de grandes cérémonies de divertissement. 

Dans la basse vallée de la Bénoué, le calendrier des cérémonies coïncide avec le cycle saisonnier des plantations et des récoltes ; seules les commémorations de funérailles ont lieu systématiquement à la saison sèche, lorsque les travaux des champs sont suspendus. Chez les Idoma, c'est aussi l'heure de la sortie des masques. 

Vendu
Faire une offre

Votre offre est envoyée.

Your Offer is accepted, please check your inbox.

  •     *Champs requis

Chargement

favorite Ajouter à ma liste d'envies

Vous devez être connecté à votre compte client
00563

Fiche technique

Datation présumée
Milieu XXème siècle
Dimensions
22 x 7 cm
Estimation de l'expert
385 - 425 €
Ethnie
Idoma
Matière(s)
Bois
Pays
Nigéria
Provenance
Collection d'art tribal Portugal
Socle
Inclus
État général
Excellent

Vous aimerez aussi