Appuie-nuque africain Shankadi - Luba - Congo RDC - VENDU

Les appuie-nuques de style Shankadi chez les Luba

A travers toute l'Afrique, les appuie-nuques de bois servent d'oreillers pour préserver les coiffures compliquées, qui ont demandé beaucoup de travail, et pour assurer la fraîcheur de la tête et du coup durant le sommeil. La position dynamique, les traits délicatement ciselés et la coiffure spectaculaire, en cascade, sont  les caractéristiques propres à une série d'appuie-nuques, à un siège et à un instrument de divination kashekesheke que l'on a attribués à un même artiste ou à un même atelier actif au XIXè siècle.

Selon A. Maesen, la coiffure de ces sculptures appelée mikanda, signifie "escaliers" ou "cascade" ; cela incita les Occidentaux à surnommer l'artiste le "Maître de la coiffure en cascade".Les origines régionales précises de cette coiffure ne sont pas connues. Cependant, plusieurs photographies de la fin du XIXè et du début du XXè siècles montrent que des femmes Luba portant des variantes de ce type, que l'on trouve reproduites sur un grand nombre d'oeuvre Luba.

La superposition en strates des cheveux et les formes angulaires et ajourées de la sculpture, étaient particulièrement répandues jusqu'en 1928 dans la région des Luba Shankadi, aux alentours des villages de Kabondo Dianda et de Busangu. Montés sur une structure en osier, la coiffure "en cascade" demandait environ cinquante heures de travail ; si l'on se servait d'un appuie-nuque la nuit, elle pouvaient se maintenir de deux à trois mois.Les appuie-nuques avaient une grande valeur pour les Luba ; aujourd'hui encore, grand nombre de Luba se souviennent que leurs grands-parents possédaient de tels objets.

Dans les années 1950, Maesen a observé que les personnes d'un certain âge, étaient particulièrement attachées à leur appuie-nuque et qu'ils étaient parfois inhumés avec leurs propriétaires. Bien plus, on pouvait les enterrer à la place du mort lorsque le corps était introuvable, ce qui démontre le rôle de l'objet, intimement lié à la personne. Les appuie-nuques étaient si importants que les Yeke, au cours du soulèvement iconoclaste qui survint à la fin du XIXè siècle, brûlèrent tous les appuie-nuques Luba, alors qu'ils laissèrent d'autres objets intacts.

Repose-tête africain authentique vendu par notre galerie d'art à un collectionneur.

Vendu
Faire une offre

Votre offre est envoyée.

Your Offer is accepted, please check your inbox.

  •     *Champs requis

Chargement

favorite Ajouter à ma liste d'envies

Vous devez être connecté à votre compte client
00395

Fiche technique

Datation présumée
1ère moitié XXème
Dimensions
17 x 22 cm
Ethnie
Luba / Baluba / Louba
Matière(s)
Bois
Pays
République démocratique du Congo
Provenance
Collection d'art tribal Belgique

Vous aimerez aussi